La restauration des arènes d’Oran en phase d’achèvement

0

Sur instruction du wali d’Oran, d’importants travaux de restauration et de réhabilitation des arènes d’Oran sont en cours d’achèvement, a-t-on appris hier de sources proches de la commune d’Oran. Longtemps livrée à son sort, cette importante infrastructure va se préparer pour accueillir des activités culturelles et artistiques dans le cadre des jeux de 2021. Selon le wali d’Oran, une réflexion est en cours pour mettre les arènes d’Oran à la disposition des organisateurs de manifestations artistiques. «Après achèvement de sa restauration, ce site devra être mis à la disposition d’organisateurs de manifestations artistiques de différents genres, dont des soirées, à condition qu’elles soient de niveau», a déclaré dernièrement M. Mouloud Cherifi lors du forum des citoyens.

Le responsable a déclaré dans ce sens : «Nous avons sommé les services de l’administration locale initiatrice de ce projet de restauration d’élaborer un cahier des charges pour lancer un appel d’offres d’utilité publique, après l’achèvement de l’opération de réfection en cours». Les travaux de réfection et d’aménagement des ces arènes uniques dans leur genre au niveau d’Afrique ont été suspendus depuis plus de quatre ans à cause d’un vol dont a fait l’objet le chantier. Selon des sources historiques, cet édifice connu chez les Oranais sous le nom de «Torro» a été construit par le colonisateur français en 1908 à la demande des Espagnols résidant dans la ville d’Oran. L’arène des taureaux se caractérise également par une architecture et un espace similaire à celui de la ville de Nîmes (France), selon les mêmes sources.

Après l’indépendance, l’activité de cette infrastructure de «corrida», qui a enregistré la participation de matadors célèbres dont Luis Miguel, a été transformée en espace pour abriter des manifestations culturelles dont des galas de musique et des tournois sportifs. L’Office communal des sports (OCS) et des associations sportives activaient dans ces arènes. En 2013, une opération de réhabilitation a été lancée, mais elle a été aussitôt interrompue pour diverses raisons. La conversion des arènes en lieu de formation et d’animation artistique a été vivement recommandée dernièrement par des universitaires à l’occasion d’une conférence dédiée à cette bâtisse de plus d’un siècle d’âge. «La vocation culturelle est à même de redonner une seconde vie à cette structure», ont suggéré les animateurs de la rencontre tenue à l’Institut Cervantès à l’initiative de l’association locale «Les Nomades Algériens».

Partager sur :

Laisser une réponse