Relogement des occupants du site de l’Hôtel Château-neuf

0

A l’arrêt, depuis plusieurs années, le chantier de reconversion de l’ex hôtel Châteauneuf, en siège de l’APC d’Oran, sera relancé, le mois prochain.
Cette décision a été prise par le wali d’Oran, à l’issue du relogement des familles qui squattaient une partie du site du Palais du Bey, mitoyen à l’ex hôtel et qui entravaient toute opération de réhabilitation à la fois du Palais du Bey et de l’ex Châteauneuf. Selon des sources proches de la wilaya d’Oran, le dossier inhérent au projet de reconversion de l’ex hôtel Châteauneuf, en siège de l’APC, a été approuvé par la Commission nationale des marchés, il y a plus de deux mois. Le lancement de ce projet, qui a traîné en longueur, est désormais effectif, au même titre que d’autres projets ayant connu du retard dans la réalisation notamment la réhabilitation du Palais du Bey et la Mosquée du Pacha. A ce titre, nos sources indiquent que les travaux de réaménagement seront lancés, le mois prochain, puisque les responsables du projet n’attendaient que le relogement des 30 familles qui squattaient une partie du site du Palis du Bey. La direction de l’Urbanisme et de la wilaya avait désigné l’entreprise qui va prendre en charge l’achèvement des travaux de Châteauneuf, à l’arrêt depuis 1986. Il s’agit du groupement Algéro-turc Kayi-Bil Yap. Les travaux s’étaleront sur une période de 20 mois (600 jours). Ce choix, qui s’est porté sur une grande entreprise algéro-turque qui a déjà fait ses preuves, à travers les travaux de la Mosquée ‘Ibn Badis’, a été fait à l’issue d’un avis d’appel d’offres, pour le choix d’une entreprise qui aura à charge les travaux de reconversion. Trois groupements d’entreprises internationales (algéro-turc, algéro-italien et algéro-portugais) avaient déposé leurs soumissions.

L’hôtel Châteauneuf, édifié dans l’enceinte du Palais du Bey, avait bénéficié d’une enveloppe de 1 milliard de DA pour sa reconversion en un futur siège de l’APC, à la faveur de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en 2007, à Oran. Le même projet a bénéficié, plus tard, d’une enveloppe supplémentaire de 1 milliard de DA, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. L’idée de reconvertir la bâtisse de l’ex-hôtel Châteauneuf, en siège de l’APC d’Oran, avait reçu l’aval du Premier ministre. Le maintien de la structure en l’état, avec tous ces niveaux (étages), après la saisine du wali d’Oran, a été décidé sur la base d’un rapport d’analyse de l’organe de contrôle technique de construction (CTC).

Partager sur :

Laisser une réponse