MCO : La direction joue la carte de la motivation

0

Afin de booster les joueurs vu que l’équipe est un potentiel candidat au titre, la direction du club promet de verser les salaires des mois de janvier et février en cas de victoire à Sétif le 30 mars prochain.

Les caisses du club renflouées

Si la direction a décidé de jouer la carte de la motivation, c’est parce qu’elle est consciente qu’à sept journées du baisser de rideau du championnat, une victoire sur l’ESS mettrait l’équipe sur la voie royale pour la course au titre, surtout qu’en même temps, le CSC aura deux périlleux déplacements à Médéa et Béchar. Ce qui fait que la victoire à Sétif aiderait l’équipe à franchir un grand pas pour le titre. Par ailleurs, d’après nos informations, récemment le club a enregistré des rentrées d’argent ; outre celui des sponsors, les pouvoirs publics, plus particulièrement le wali d’Oran, ravis par le bon parcours de l’équipe, ainsi que l’engouement que suscite cette dernière auprès de la jeunesse de la ville, ont versé des aides financières conséquentes. Grâce à celles-ci, Baba va donc pouvoir payer ses joueurs. Ainsi, la direction sera à jour avec eux pour les salaires. Désormais, la balle est dans leur camp, à eux de gagner ce match à Sétif qui constitue un véritable tournant pour le MCO en perspective de la course pour le titre.

  1. S.

 

Aoued : «Prétendre au titre devient une ambition légitime»

 

Privé de compétition depuis deux mois, le meneur de jeu du MCO prévoit de reprendre au prochain match (ESS-MCO le 30 mars). Entre temps, il mise sur ce stage de Gammarth pour améliorer sa condition physique.

 

La veille du dernier match contre l’USB, vous auriez dit à l’entraîneur que vous n’étiez pas prêt pour reprendre, vous confirmez ?

Je reviens d’une longue période de convalescence ; par conséquent, il me faut du temps pour recouvrer tous mes moyens physiques. Ce que j’ai expliqué au coach quand il m’a interrogé s’il pouvait compter sur moi pour ce match face à Biskra. Il est utile de rappeler qu’entre faire des entraînements et jouer un match officiel, ce n’est pas la même charge de travail. En toute honnêteté, j’ai refusé de prendre part à cette rencontre ; je préfère reprendre la compétition une fois en pleine possession de mes moyens.

 

Ça sera quand ?

Sauf imprévu, je serai prêt pour la rencontre de Sétif. Je fais beaucoup d’efforts pour retrouver la forme ; je pense que je suis sur la bonne voie.

 

Ce stage de Tunis est venu au bon moment pour vous, n’est-ce pas ?

Absolument d’autant qu’on prévoit de jouer deux rencontres amicales ; ça va me permettre de rejouer et retrouver par conséquent du rythme avant le grand retour en compétition officielle la semaine prochaine à notre retour de Tunisie.

 

Avez-vous des fourmis dans les jambes ?

Et comment ! N’oublions pas que cela fait plus de deux mois que je n’ai plus joué (il a été blessé à la cheville au cours du match NAHD-MCO 1/1). C’est dur de rester inactif pour une période aussi longue ; mais ma déception fut atténuée par les bons résultats de l’équipe en mon absence. Je suis vraiment content que l’équipe occupe cette place de dauphin au classement.

 

Comment avez-vous vécu la lourde défaite concédée face au MCA ?

J’étais très déçu comme tout le monde  après ce match. Quand j’ai retrouvé mes coéquipiers à l’entraînement, je leur ai demandé ce qui s’est passé dans ce match ; ils m’ont tous répondu que l’équipe était dans un jour sans, mais qu’ils comptent réagir dès la rencontre suivante. Ce qu’ils ont fait avec l’art et la manière (MCO-USB 5/0). Franchement, je reste persuadé que cette défaite concédée face au MCA n’est qu’un accident de parcours et qu’à l’avenir, elle servira de leçon à toute l’équipe.

 

Ce qui nous amène à évoquer les chances de l’équipe concernant le titre…

Tout est possible. On est à quatre points derrière le leader, le CSC. Selon le calendrier, on aura à disputer des rencontres difficiles ; toutefois au vu de la qualité de notre effectif, comment voulez-vous ne pas être optimistes ? A sept journées de la fin du championnat, j’estime qu’il est tout à fait légitime de prétendre au titre, d’autant que tout marche bien. Les joueurs sont désireux de gagner quelque chose, le staff technique qui fait bien son boulot et le président ne lésine pas sur les moyens pour mettre l’équipe à l’aise. Pour bien vous répondre, si en début de saison, on m’avait posé la question de savoir si le MCO pouvait jouer le titre, j’aurais répondu que notre objectif est de prendre une place sur le podium. C’est toujours un objectif pour nous, mais à 7 journées de la fin, on a des chances de finir champion ; on saisira à fond cette chance, c’est clair.

  1. S.

 

Abdat s’est blessé

Mardi dernier, à la séance de reprise, Fayçal Abdat s’est blessé à la cuisse. On soupçonne a priori un claquage. Espérons que ce n’est pas une blessure méchante d’autant que dans l’axe central, la défection de Sebbah, qui est toujours convalescent, a été durement ressentie lors des derniers matches.

 

Sebbah se soignera à Tunis

Finalement, Abidine Sebbah s’est déplacé hier avec le groupe. Selon nos informations, Sebbah va se soigner sur place à Tunis en effectuant des séances de rééducation avec les moyens qui existent notamment au centre de Thalasso-Carthage. Il devrait probablement être prêt pour la chaude explication avec l’Entente de Sétif prévue le 30 mars.

 

 

Blaha et Guertil retenus pour le stage

Deux joueurs réservistes ont été retenus par l’entraîneur pour ce stage à Tunis, à savoir Blaha, le capitaine de l’équipe U21 et aussi pilier en défense au sein de cette dernière. Guertil, quant à lui, a fait parler la poudre les derniers matches, notamment contre l’USB samedi passé en inscrivant un triplé. Leurs performances avec la réserve ont encouragé certainement Moez Bououkaz à les prendre avec lui, pour ce stage d’une semaine à Gammarth.

Vol retardé jusqu’à 4h du matin

Le vol de la compagnie tunisienne Nouvel-Air, qui était prévu à 18h, a enregistré un retard considérable, puisque le décollage de l’aéroport Houari Boumediene a été décalé à 4h du matin. Les Oranais ont appris ce changement d’horaire alors qu’ils étaient déjà en route vers la capitale. Cependant, pour éviter à l’équipe de poireauter pendant des heures à l’aéroport d’Alger, la compagnie tunisienne a proposé de prendre en charge les frais d’hébergement dans un hôtel de la capitale. Finalement, les Oranais sont descendus à l’établissement New-Dey, situé à Hussein-Dey, qu’ils devaient quitter aux alentours de 2h du matin, a-t-on appris.

 

Mansouri était dans le bus

Absent à la reprise avant-hier après-midi, Zakaria Mansouri était présent hier matin à l’heure du départ pour Alger.

 

Des joueurs récupérés en cours de route

Sur son  trajet, le bus transportant la délégation mouloudéenne s’est arrêté à l’entrée de Mohammedia pour récupérer Slimane Allali qui réside dans cette localité ; quelques kilomètres plus loin, c’était au tour de Sabri Gherbi, à Relizane. A signaler qu’une fois à Alger, les éléments qui y résident devaient rejoindre leurs camarades au point de ralliement.

 

Mekkaoui est parti directement à l’aéroport

Mekkaoui a rejoint le groupe à l’aéroport Houari-Boumediene directement hier après-midi. Absent à la reprise avant-hier après-midi, Zinedine Mekkaoui a toutefois informé la direction du club qu’il ne pouvait se déplacer à Oran, sachant que l’équipe s’envolait hier après-midi pour Tunis.

 

Boudoumi n’est pas concerné

Toujours en phase de récupération, Omar Boudoumi, dont on disait qu’il allait faire le déplacement à Tunis avec l’équipe, est finalement resté à Oran pour poursuivre un programme d’entraînement adapté.

 

Baba rejoindra-t-il l’équipe ?

Ayant promis de faire un saut à Tunis avant la fin du stage, le président hésiterait, croit-on savoir, à faire le voyage, d’autant qu’il vient de subir une opération au nez, en début de semaine.

Partager sur :

Laisser une réponse